Skip to main content
Knowledge for policy

Supporting policy with scientific evidence

We mobilise people and resources to create, curate, make sense of and use knowledge to inform policymaking across Europe.

Publication | 1 June 2021

POISSON DÉTOURNÉ – La sécurité alimentaire menacée par l’industrie de la farine et de l’huile de poisson en Afrique de l’Ouest

Global Food and Nutrition Security

Le poisson représente environ 70 % des besoins en protéines animales au Sénégal, et plus de la moitié de ces besoins en Gambie. Mais le poisson dont dépendent ces pays côtiers ainsi que la sous-région est détourné de l'approvisionnement alimentaire au profit d'une industrie qui le transforme en farine et en huile pour l'exportation. La production de farine et d’huile de poisson s’est développée rapidement ces dernières années, notamment en Mauritanie. Les principales espèces utilisées par l’industrie sont la sardinelle ronde et plate, et l’ethmalose d'Afrique, qui sont essentielles à l'alimentation et à la subsistance des communautés de pêche, en particulier au Sénégal et en Gambie. Les trois espèces utilisées pour la production de farine et l'huile de poisson sont surexploitées, selon les dernières évaluations des stocks réalisées par le Groupe de travail des petits pélagiques de l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) des Nations unies. La recommandation scientifique est de réduire considérablement les captures de ces trois espèces, essentiellement celles qui sont destinées aux usines de farine et d'huile de poisson. Parallèlement à l'intensification de la pêche, la quantité et la qualité des données de capture se sont nettement dégradées.